EDGAR, LE CŒUR DANS LES TALONS