Iliade

ANNULE #COVID-19 >>
Du 19 au 21 mars à 19h
Et du 26 au 28 mars à 21h


Iliade

D’après Homère – Traduction Jean-Louis BACKÈS (Édition Gallimard)
Mise en scène : Damien ROUSSINEAU et Alexis PERRET

 
FacebookInstagram

Genre : Comédie légendaire – Tout public – Durée : 1h10

 

Deux frères reviennent dans le grenier de leur enfance et retrouvent, tels quels balais, passoires et vieilles fourrures… tous les objets détournés à l’époque pour incarner héros, dieux et déesses. Trente ans plus tard, ils jouent une dernière fois à l’ « Iliade » avec l’énergie et l’inventivité des jeux de l’enfance. Une performance physique et poétique au service du texte d’Homère magnifiquement traduit par Jean-Louis Backès. 2 comédiens, 35 personnages, toute l’Iliade en 1h10 !

Distribution :

Avec Damien ROUSSINEAU et Alexis PERRET

Public :

“ Un spectacle brillant et une belle mise en scène ! Quelle énergie et quel talent déployés par les 2 acteurs-metteurs en scène ! Ma fille de 7 ans 1/2 a beaucoup aimé et a d’ailleurs apprécié d’être au plus proche des acteurs. Un spectacle à voir en famille, les jeunes collégiens férus d’antiquité apprécieront sans conteste. ” A voir sans hésitation 10/10

“ Seulement deux comédiens et ils suffisent à donner vie à de multiples personnages. Comme des prestidigitateurs, ils changent de peau en un clin d’oeil et déploient une énergie extraordinaire. C’est charnel, vivant, amusant, parfois émouvant. Bravo aussi pour les accessoires et costumes : des objets du grenier détournés en casques, armes, bouclier… de façon convaincante et souvent amusante. Quoique ne connaissant que de loin le récit de l’Iiade, nous avons réussi à suivre l’histoire (à deux ou trois flottements près car le rythme est soutenu). La beauté antique du récit est bien là, et en même temps, un regard moderne est porté sur le texte. ” Vivifiant 9/10

“ Un lit défoncé, des rideaux défraîchis, un skate, un pot de bébé, des brosses et des parapluies, des ceintures de chaussettes… un bric-à-brac invraisemblable s’étale sur la scène, au milieu duquel deux frères, revenus dans le grenier de leur enfance, se refont la guerre de Troie. Et nous voilà dans la plaine, entre les murailles de la ville et les vaisseaux grecs, spectateurs de déguisements improbables mais réjouissants, des querelles et des ébats des dieux, de la mort des héros. J’ai aimé le dynamisme et l’inventivité des deux acteurs, passant sans transition d’un personnage à l’autre avec un bout de tissu ou une coiffure bricolée ! Allez vite prendre ce “cours” de littérature quelque peu singulier, il n’y a pas d’interro écrite à la fin ! ”
La guerre de Troie comme si vous y étiez ! Enfin…presque! 9/10

Galerie photos :
 
© Crédit photo: Dominique CHAUVIN et Philippe SAVOIR


Video(s) :